Observer la vie marine jusqu’aux abysses

Depuis le poste de vigie à 18.5 m, les membres d’équipage peuvent observer de très loin oiseaux marins, baleines, dauphins, tortues, poissons en chasse.

Les plongeurs en pression atmosphérique interviennent dans la zone depuis la surface jusqu’à 50 m de profondeur.

L’analyse en continu des enregistrements sonores dans différentes
fréquences permet de repérer une partie des organismes marins
que l’on ne peut voir et de caractériser leurs comportements. Elle
permet également de constituer une banque de signatures
sonores propres à chaque espèce, ce qui n’existe pas aujourd’hui.

Les animaux marins eux-mêmes peuvent devenir des
océanographes éclaireurs de SeaOrbiter. En effet les scientifiques
peuvent fixer sur toutes sortes d’animaux (calmars, poissons,
méduses, mammifères marins…) des micro-balises émettrices et
des micro-caméras enregistreuses dont les informations
permettent de mieux comprendre les déplacements de ces
organismes migrateurs qui offriront ainsi à SeaOrbiter un rayon
d’action décuplé.

Les plongeurs en saturation interviennent entre 10 m et 100 m
de profondeur.

Au-delà de 150 m et jusqu’à 1000 m de profondeur, l’équipage
de SeaOrbiter peut déployer dans les abysses des engins d’exploration autonomes ou filoguidés équipés de caméra.

Ce drone plongeur capable de descendre dans les abysses à environ 6000 m est dédié à l’exploration et à la cartographie des grands fonds marins.